Precision planting : 4 plateformes d’essai chez Opticultures


Chaque année, l’équipe d’Opticultures met à l’épreuve les équipements Precision Planting dans l’objectif de quantifier avec toujours plus de précision les bénéfices liés aux différents équipements Precision Planting. Cette année, ce n’est pas moins de 4 plateformes de test qui ont été déployées sur le territoire breton.


Parce que le semis est une étape clé dans le cycle du maïs, chaque réglage du semoir a son importance, que ce soit sur la qualité du lit de semences ou du positionnement de la graine. Pourquoi s’attacher à la propreté du sillon? Quel est l’impact de la vitesse de semis? Ou encore quelle incidence de la pression au sol sur la qualité du semis?



Les fondamentaux du semis de maïs


Commençons par un retour sur les fondamentaux agronomiques du semis de maïs. Le succès du semis repose sur 4 points clés : la vitesse de levée, la répartition des graines, l’espacement entre graines ainsi que la population levée.


Une levée homogène, condition n°1 à respecter


Le maïs est une plante qui se développe très vite. L’enjeu est donc d’atteindre une levée uniforme dans toute la parcelle pour donner la pleine capacité de développement à chaque plante. Une graine qui lève 2-3 jours conservera son retard pendant toute sa phase de croissance, ce qui se traduira par un accès limité aux différentes ressources. Un retard de 72h à la levée implique une perte de rendement de 30%, voire l’absence d’épi.


Il est donc impératif de placer les graines dans les meilleures conditions de levée en les positionnant dans un horizon frais tout en assurant une profondeur constante. Cette dernière est régulièrement mise en défaut lorsqu’un semoir traditionnel traverse différentes zones de sol. En terre lourde, l’élément semeur a tendance à s’enfoncer légèrement, augmentant ainsi la profondeur de semis. A l’inverse, en terre plus légère, l’élément a tendance à remonter. L’élément DeltaForce de Precision Planting permet de mesurer en continu ces différentiels de pression et de réajuster en temps réel la force d'appui de chaque élément semeur, pour garantir la profondeur souhaitée et maintenir un niveau de contact graine-sol optimal.



N°2 : Une bonne répartition de la graine pour optimiser les ressources


Le positionnement de la graine doit être le plus régulier possible pour maximiser le potentiel de chaque plante. Pour se développer, la plante a besoin de différentes sources d’énergie qu’elle va puiser par ses racines (eau, macro-éléments) mais aussi par ses feuilles (lumière). Deux plantes situées trop proches l’une de l’autre vont entrer rapidement en compétition car les ressources disponibles ne seront pas suffisantes aux besoins de chacune. Leur potentiel de production va donc se limiter progressivement.


Un espacement régulier des grains est une des des clés de réussite d'un bon semis

Il faut donc viser :

  • L’absence de doubles qui représentent une charge en semences supplémentaire non valorisée, liée à la compétition entre les deux plantes.

  • L’absence de manques qui traduisent un espace cultivable non valorisé et propice à la croissance des adventices.

  • Une régularité d’espacement entre graines pour maximiser l’accès aux ressources pour chaque plante.

Le duo d'éléments vSet / vDrive de Precision Planting associé au SpeedTube favorisent une bonne répartition des graines sur le sillon.



Une population adaptée au potentiel du sol


La prise en compte du potentiel du sol lors des semis est une évolution récente. En général, la densité de semis se définissait sur la base d’un ressenti global de la parcelle. Désormais, des outils tels que Soyl SEM vous permettent à la fois de quantifier les différences de potentiels de sol dans une parcelle et de semer le nombre de plants optimal dans chacune des zones. Avec la modulation de semis, l’agriculteur évite les charges inutiles en semences dans les zones à faible potentiel et gagne en productivité dans les zones à fort potentiel.


Adapter la densité de semis au type de sol de votre parcelle


Un réseau d’essais pour mesurer l’impact des technologies Precision Planting


Quatre plateformes ont été mises en place sur des contextes pédoclimatiques différents, avec 3 semoirs équipés via Precision Planting. Les objectifs de ces expérimentations sont multiples. Les observations et mesures faites permettront de compléter nos connaissances sur les conséquences agronomiques et économiques du non-respect de chacun des fondamentaux.


Ces dispositifs d’essai ont également pour objectif de mesurer les bénéfices liés aux différents équipements Precision Planting. Quel gain de temps et quelle précision permet l’utilisation du vDrive combiné au SpeedTube ? Comment le Deltaforce impacte-t-il la qualité du semis ?


Chaque élément Precision Planting a été testé sous différentes modalités, parmi lesquelles nous retrouvons :

  • 3 réglages de l’agressivité des chasses-débris rotatifs avec CleanSweep

  • 3 vitesses de semis (8km/h ; 11km/h ; 14 kmh/h)

  • 4 pressions de l’élément semeur avec le DeltaForce

Des scénarios avec manques et doublons sont aussi testés afin d’évaluer leur impact sur le rendement.


Semis d'une plateforme avec un Monosem équipé Precision Planting (29)


Un suivi des essais Precision Planting du semis à la récolte


L’acquisition des données démarre lors de l'émergence des plants. Des comptages quotidiens sont réalisés afin d'étudier la cinétique de levée de chaque modalité.



Marquage de la date de levée


Lors de ces comptages, les plants sont marqués avec un collier de couleur différente selon leur jour de levée afin d'évaluer l’impact d’une émergence retardée sur le rendement.


Essai Precision Planting : Marquage du jour de levée avec des colliers de couleur

Sur la photo ci-dessus, les plants marqués avec un collier de serrage noir ont émergé le premier jour de la levée (J1). Les plants marqués avec un collier rouge ont émergé un jour plus tard (J2) et les plants au collier violet encore un jour après (J3).


On peut déjà voir que leur croissance n’est pas homogène. Cela va engendrer des compétitions sur les ressources (eau, lumière et nutriments). Les plants ayant émergé le premier jour (J1) étant déjà plus haut avec un système racinaire plus développé, dominent rapidement les plants voisins.



Mesure de la régularité d'espacement


La régularité d’espacement est mesurée à l’aide d’un instrument développé par Precision Planting : le POGO. Cet instrument de mesure, couplé à un iPad, permet d’enregistrer l’espacement entre deux pieds et le stade phénologique de chaque pied. Ainsi, en plus de la régularité d’espacement, la mesure nous renseigne sur l’homogénéité de la croissance des plants.


Mesures des espacements avec le POGO

Des mesures de profondeur de semis sont aussi faites sur chaque modalité pour vérifier la régularité du positionnement des graines dans le profil de sol.



Les 4 plateformes d’essai seront récoltées avec des moissonneuses ou ensileuses équipées de capteurs de rendement afin d’évaluer les performances techniques et économiques des différentes modalités de test Precision Planting.



Rendez-vous à automne pour les résultats d’essai !



Pour plus d'informations, n’hésitez pas à contacter directement Martin PINAULT au 07.81.46.59.62 ou à renseigner notre formulaire de contact ici