Rendement : 3 leviers pour optimiser vos blés



Après cette campagne culturale hors-norme, c’est sans surprise que les rendements en blé sont globalement « mauvais à moyens ”, avec quelques bonnes surprises dans le Nord et l'Est de la France (source Agrest). Ceci s’explique entre autres par des épisodes contrastés de pluie et de sécheresse et des conditions d’implantations difficiles en fin d’année 2019. Au delà des variables météorologiques que nous ne pouvons maîtriser : quelles sont les solutions pour optimiser vos rendements de blés ?


Opticultures vous propose 3 leviers que vous pouvez mettre en place directement dans vos parcelles.



Semer une densité adaptée au type de sol


Les parcelles présentent des hétérogénéités de type de sol qui apportent un potentiel différent d'une zone à l'autre. La présence de zones argileuses ou caillouteuses réduit la qualité de levée du blé. Le taux d’argile va faire varier le pourcentage de germination des graines tandis que les cailloux présents dans certaines zones de la parcelle seront des obstacles à la levée. Adapter la densité de semis aux types de sols permet d'obtenir une levée homogène et de valoriser chaque mètre carré de votre parcelle afin qu'elle exploite tout son potentiel.


Sol caillouteux faisant obstacle à une bonne levée du blé


Avec Soyl SEM, vous connaissez les différents types de sols de vos parcelles et vous y adaptez les densités de semis.


Carte de semis, adapter la densité de semis au type de sol


Corriger vos apports d’engrais organiques


La matière organique joue un rôle bénéfique sur la rétention des éléments minéraux et sur la structuration du sol (tassement, battance...). Une fois minéralisée, elle restitue des macro et oligo éléments à la culture en place. En identifiant les zones carencées vous avez la possibilité de corriger vos apports organiques selon les teneurs du sols.


Les analyses chimiques Soyl NUTRIDIAG vous permettent d'obtenir un diagnostic du taux de Matière Organique et de distinguer les zones carencées. Vous pouvez ensuite moduler vos apports d’engrais organiques avec les cartes de préconisations.



Rééquilibrer le pH de vos sols


L’acidification des sols est un phénomène naturel et inéluctable engendré par la pluie et par certains processus biologiques (respiration, oxydation de l’azote et du soufre organiques…).

La biodisponibilité des éléments minéraux (P, K, Mg, B...) dépend de pH du sol ce qui peut alors induire des carences. Par exemple, un sol avec un pH inférieur à 5,5 et supérieur à 7 permettra une moins bonne disponibilité du Phosphore. Parmi les oligo-éléments indispensables aux cultures, le Cuivre, le Manganèse, le Zinc et le Bore deviennent moins disponibles lorsque le pH augmente. Par ailleurs, le pH peut atteindre des valeurs pour lesquelles l’Aluminium devient toxique ce qui peut alors freiner le développement des cultures.


Plusieurs symptômes s’observent à l’échelle de la plante :

  • Plantes chétives avec un port dressé : les feuilles s’enroulent sur elles-mêmes et restent bien droites,

  • Racines plus épaisses et peu ramifiées,

  • Rougissement ou jaunissement des graines et des feuilles (diminution de la biodisponibilité du Phosphore et du Magnésium).


Les analyses de sol réalisées avec Soyl NUTRIDIAG permettent d'identifier les différentes zones de pH de votre parcelle et d'adapter les apports d’amendement afin de rééquilibrer le pH de votre parcelle.


Carte de pH, un outil simple pour rééquilibrer le pH de vos parcelles



Pour aller plus loin...

La fertilisation en macro et oligo élément n’est bien sûre pas à négliger dans l’optimisation de vos rendements. Vous trouverez plus dans cet article à venir : Les rendements de vos blés ne sont pas au rendez-vous ? Apporter au sol les macro éléments dont il a besoin.


Pour plus d'informations, n’hésitez pas à contacter directement Martin PINAULT au 07.81.46.59.62 ou à renseigner notre formulaire de contact ici