Comment dépenser chaque euro au bon endroit avec des cartes de préconisations fiables  ?

Vous savez que vos parcelles sont hétérogènes sans pour autant identifier précisément les zones de carences et de richesse et donc sans adapter les doses d’engrais apportées .

 

Il est possible de ne faire aucun apport dans les zones bien pourvues et d’investir dans celles plus pauvres afin de dépenser chaque euro au bon endroit.

 

Mais comment être sûr de prendre la bonne décision ?

Première étape dans l'élaboration des cartes de préconisations

En mars dernier, notre ingénieur technique s’est rendu chez un agriculteur du sud de la France afin de réaliser les prélèvements de terre dans l’objectif de réaliser un état des lieux de la fertilisation de fond de son exploitation. Par ailleurs, une partie des parcelles étant en agriculture biologique, cette analyse lui permettra de redéfinir sa stratégie de fertilisation organique. Nous définirons ensuite les cartes de préconisations et l’agriculteur pourra moduler sa fertilisation

Dans le cadre du diagnostic Soyl NUTRIDIAG, nous effectuons 16 carottages par hectare afin d’analyser un échantillon moyen par hectare (plus d’informations sur le protocole Soyl NUTRIDIAG ici). 

Les cartes de teneurs

Voici les cartes de teneurs en phosphore et potassium obtenues suite aux analyses de sol.

Chez cet agriculteur, les analyses ont permis de révéler une forte variation des teneurs en potassium dans cette parcelle allant de 540ppm (en bleu foncé) à 60ppm (en rouge).

 

Il en est de même pour le phosphore : certaines zones sont bien pourvues en phosphore avec des niveaux atteignant 124ppm tandis que d’autres concentrent seulement 25ppm de phosphore.

 

On voit ici tout l’intérêt d’apporter des doses d’engrais différentes à l’échelle de la parcelle et de moduler les apports de phosphore et potassium. Les cartes de préconisations vont faire suite à ces premières analyses.

La photo suivante montre que cette hétérogénéité est présente dans la plupart des parcelles de cet agriculteur.

Carte de teneurs en phosphore de l’ensemble des parcelles de cette exploitation

Les cartes de préconisations

Les cartes de préconisations permettent d'informer l'agriculteur sur les besoins spatialisés de ses sols en nutriments et amendements. Par exemple, dans le cas d'une préconisation en phosphore, chaque hectare est analysé en combinant à la fois la teneur du sol (la ressource pour la plante) et les objectifs agronomiques de l'agriculteur (culture en place, objectif de rendement, historique de fertilisation) afin de générer un carte de préconisations d'apport en phosphore qui répondra aux besoins de la plante.

 

Opticultures travaille depuis sa création en collaboration avec Soyl UK sur l’élaboration et l’affinement des modèles de préconisation dédiés à la France. En effet, Opticulture bénéficie des 25 années d’expérience de Soyl UK, leader de la modulation au Royaume Uni et qui cartographie aujourd'hui 1.5 million d'hectares. Nos préconisations sont basées sur le modèle français COMIFER qui tient compte de nombreux paramètres (types de sol, cultures, rendement, historique de fertilisation). Nous travaillons en partenariat avec Soyl UK sur l’amélioration de ce modèle d'un point de vue cartographique (prise en compte des différents potentiels intraparcellaires notamment).

Aujourd'hui, Opticultures est fière de pouvoir s’appuyer sur l’expertise et l’expérience de Soyl UK afin d’apporter des solutions utiles, précises et pratiques aux agriculteurs français.  

 

Avec le diagnostic Soyl Nutridiag, l'agriculteur reçoit ses préconisations et ses cartes de modulation prêtes à être utilisées dans son tracteur.

 

Ci-dessous, la carte de préconisation établie avec les cartes de teneurs pour l’apport de Chlorure de potasse (60%).

Sur cette carte, il est conseillé de ne pas faire d'apport sur les zones déjà bien pourvues (en gris) et des apports jusqu'à 403 kg/ha dans les zones les plus carencées (en rouge).

 

Nous préconisons également des variations d’apports importantes en DAP (18-46%). Sur la carte de préconisations ci-dessous, nous conseillons de ne faire aucun apport de DAP sur plus de 70% de la parcelle.

Pourquoi faire des cartes de préconisations ?

Les cartes de préconisations permettent de moduler la fertilisation et donc, d’optimiser les performances de votre exploitation agricole selon plusieurs points de vue :

 

1. Agronomique : apporter la bonne dose au bon endroit selon les carences et les richesses du sol afin de répondre aux besoins de la plante et d’optimiser les rendements ainsi que la qualité de la culture : cela n’est-il pas simplement du “bon sens agronomique” ?

​2. Économique :  dépenser chaque euro en toute connaissance de cause. Savoir pourquoi on dépense plus sur les zones carencées et ne pas “jeter l’argent par les fenêtres”  sur les zones déjà bien pourvues.

 

3. Environnemental : appliquer les doses qui correspondent aux besoins du sol et limiter les risques de lessivage.

Et vous, êtes-vous prêts à moduler vos intrants et à dépenser chaque euro au bon endroit ?

Gain moyen de

38€ / hectare / an avec  la modulation PK par rapport à un

apport

homogène.

L'équipe Opticultures est là pour

vous accompagner

07 81 46 59 62

facebook (2).png
twitter (3).png

@opticultures

 Nous pouvons aussi vous recontacter : 

*Informations confidentielles et obligatoires pour obtenir une réponse